Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
24 octobre 2013 4 24 /10 /octobre /2013 15:40

Voici le compte-rendu de l'assemblée générale de l'Amap Chœur Bio qui s'est tenue le vendredi 18 octobre 2013.

 La réunion démarre à l’heure, en présence d’une vingtaine de personnes

Remerciement de Brigitte W qui a apprécié le soutien des Amapiens lors de l’épisode des chèques. Jean, non présent, transmet ses remerciements à tous ceux qui lui font confiance et qui se sont montrés patients (Ce sont les mots de Jean).

 

Bref rappel historique :

Création de Chœur Bio à Nogent en 2009 ; essor des Amap puisqu’en 4 ans les villes de Nogent et le Perreux comptent chacune 2 Amap.

 

Rappel des principes de l’Association pour le maintien d’une Agriculture Paysanne (AMAP) :

  • production de dimension humaine, locale et respectueuse de l’environnement, développement d’une biodiversité, fertilité des sols, production sans engrais ni pesticides chimiques de synthèse ni ogm, gestion économique de l’eau.

  • engagement des familles et du paysan sur une durée d’un an, pour un prix fixe

  • aucun intermédiaire entre producteurs et consommateurs : circuit court et lien direct

  • engagement du paysan sur la diversité et la qualité des produits : gustative, sanitaire, environnementale..

  • participation active des familles et responsabilisation des adhérents lien entre paysan et familles, liens entre les familles,

  • solidarité des amapiens avec le paysan dans les aléas de la production.

La difficulté des Amap d’Île de France est de trouver un paysan bio et local.

En seine et Marne avec une ferme labellisée bio installée à moins de 50 km de notre banlieue, Jean répond au cahier des charges de l’Amap. Comme vous le savez, l’année 2013 a été particulièrement difficile et toutes les Amap du réseau de Jean ont eu une distribution en moins. C’est bien la 1ère fois, en 4 ans, que des conditions climatiques imposent une telle annulation.

 

Chœur Bio :

35 paniers entiers sont apportés par Jean, cela représente 53 familles, soit 17 paniers entiers et 36 demi-paniers. Le prix du panier est identique aux autres Amap de Jean, calculé en fonction des charges. La durée d’un an est l’engagement habituel.

2 visites à l’exploitation de Jean ont été organisées : le 8 juin 9 familles se sont déplacées et le 29 juin 10 familles. La possibilité de s’y rendreindividuellement est toujours possible. Une Amapienne, Séverine l’a fait cet été. L’expérience a été très fructueuse. Le déplacement sur l’exploitation permet de voir où sont produits les légumes, comment le paysan travaille, de poser toutes les questions et de participer à l’exploitation (petits travaux de désherbage, ramassage, pose de clipps sur tuteurs, trous pour planter….). L’année prochaine, l’expérience sera renouvelée et le calendrier sera connu plus tôt.

 

Distributions :

Le principe est que chaque famille s’engage à distribuer 4 fois sur l’année. Depuis janvier, chaque famille (ou Amapien) a distribué au moins une fois, quelques familles 6 ou 7, la majorité 3, quelques unes 1 ou 2. Le principe est que chacun fasse sa part. Rappel : pour vous inscrire, le signaler au chalet ou envoyez un mélà Brigitte W (adresse sur le blog à la rubrique planning) avec vos dates pour qu’elle actualise le calendrier en ligne dans le blog.

L’électricité a été à nouveau demandée à la mairie mais vu le prix faramineux demandé par l’électricien pour tirer une ligne, (10 000 euros ) les travaux sont inenvisageables. Marie-Véronique C est en relation avec le directeur des services techniques de la Mairie. L’expérience d’une lumière accrue qui éclairerait l’espace entre les 2 chalets ne s’avérant pas concluante, d’autres solutions vont être proposées et expérimentées. En attendant, n’oubliez pas vos lampes pour les mois à venir.

Dernière info : Nous avons eu l’agrément de faire mercredi 23 octobre une distribution bien éclairée. En effet, un second luminaire a été fixé à l’existant. Par ailleurs, l'espace entre les 2 chalets a été nivelé par l’apport d’un gravillon conséquent.


Intermittents :

La liste commence à revivre depuis les inscriptions au village des Associations. Karine R suggère aussi de publier un flash sur les panneaux électroniques d’informationet dans le journal municipal à la veille des vacances. Si vous n’êtes pas inscrit à la liste des intermittents pour proposer vos paniers, la marche à suivre est indiquée sur le blog, à la rubrique pages pratiques, intermittents. Cette liste est de la responsabilité de tous, n’hésitez pas à inciter vos connaissances, voisins à s’inscrire également pour bénéficier de paniers. 2 amapiens témoignent que leurs paniers des vacances de la Toussaint ont trouvé preneur de suite.


Cotisation :

Elle est portée, conformément aux usages, à 10 euros. En 2013, le montant de 5 euros était basé sur une précédente saison qui était de 6 mois seulement.

Les 10 euros servent à : payer la cotisation de 150 euros à l’Amap ile de France, acheter des lampes, renouveler des balances. L’année prochaine, un peu de matériel de communication pour le Village des Associations est prévu.

 

Village des Associations :

 Bilan très positif, beaucoup de familles se sont arrêtées sur le stand et sont venues se renseigner. Brigitte W a constitué une liste de personnes intéressées, « liste d’attente ». Ce village des associations a aussi été l’occasion de rencontrer des personnes de la mairie ou des directeurs d’école intéressés par la nourriture bio pour la restauration scolaire ou collective. Marie-Véronique C les a mis en relation avec Jean. Lui-même étant membre du GAB IDF Groupement des Agriculteurs Bio d’Ile de France, il pourra relayer l’information. Il semble y avoir une volonté politique d’améliorer l’alimentation collective de nos enfants.

 

Diversification :

Plusieurs personnes aimeraient d’autres produits que des légumes. Le bureau actuel ne peut prendre en charge cette diversification mais soutient toute initiative.

- Séverine R a contacté par mail les Amapiens pour proposer des œufs et de la farine . Beaucoup de réponses positives. Le contrat des œufs pourrait se mettre en place fin janvier, Séverine doit repréciser certains points avec Marc Chauvin qui serait le producteur. En revanche le meunier Gilles Matignon, a finalement demandé une commande minimum de 500 €par livraison; il est peu probable que nous les atteignions. Nous allons essayer de nous mettre en lien avec les amap environnantes afin de "gonfler" la commande de farine.

- Sophie C s’est intéressée au miel, un apiculteur de Fontenay propose d’apporter du miel sans besoin de contrat. Il nous réserverait 20 kg sur l’année au prix de 5 euros pour 250 g. Sa production n’a pas le label bio. Denis B, Amapien et apiculteur, s’étonne des quantités car la production de miel en Île de France a chuté drastiquement depuis 2 ans : En 2011, une ruche produisait en moyenne 15 à 20 kg, en 2012 c’était 10 kg et en 2013 4,5 kg. Sophie va recontacter l’apiculteur.

- Aliette s’était renseignée pour la viande mais vu le faible nombre de réponses positives après un rapide sondage en début d’année dernière, elle n’a pas poursuivi ses recherches.

 

Blog amapchoeurbio.over-blog.com :

Tous les amapiens ne sont pas encore inscrits au blog de l’amap chœur bio.
L’inscription doit être volontaire. Il est important que les amapiens s’inscrivent au blog pour recevoir les informations importantes sur la vie de l’amap car c’est le canal de communication privilégié, en dehors des distributions. 

 

Renouvellement du contrat :

Le contrat 2014 reprend les mêmes termes que celui de 2013 : prix, durée, horaires et lieu de distribution. Les réinscriptions démarrent aujourd’hui et jusqu’au 13 novembre, ensuite les inscriptions seront ouvertes aux non Amapiens, inscrits sur liste d’attente. Apportez dès les prochaines distributions votre contrat (en 2 exemplaires), les 4 chèques et la cotisation de 10 euros (en espèces)  pour bénéficier de cette inscription prioritaire.

Parlez-en autour de vous pour recruter de nouvelles familles !


Nous avons à cœur de garantir à Jean Pacheco 35 paniers minimum.

 

Élection du bureau :

Virginie Pelmar-Sulon ne souhaite pas se réengager

Font partie du bureau :

Marie Véronique Contat, Frédéric Corgnac, Florence Gicquel, Brigitte Ward (et de façon ponctuelle) Aliette Prabel et Séverine Ratier.

Sophie Chedid et Pascale Mathonnet sont prêtes à s’impliquer au niveau des distributions. Sophie ouvrira les chalets chaque 1ermercredi du mois, Pascale sera dépositaire d’une clé que les amapiens distributeurs pourront récupérer.

Toute personne qui souhaite s’impliquer ponctuellement ou davantage est bienvenue !

 

Paroles à la salle :

  • Denis B demande si Jean pourrait fournir son plan de prévision et de rotation de ses variétés. Le mieux est sans doute de le demander directement à Jean lors de sa venue le dernier mercredi du mois.

  • Jean peut-il décaler la distribution si un jour férié tombe le mercredi ? oui c’est arrivé les 1er et 8 mai où Jean est venu le mardi soir. Il est rappelé que les 25 décembre et 1er janvier il n’y aura pas de distribution. Nous signons pour 50 semaines sur l’année.

  • Comment peut-on savoir quelles sont les variétés que Jean nous fournit ? Lui poser la question directement lors de sa venue et aller sur le site de son fournisseur de graines Voltz

http://www.graines-voltz.com/graines-maraichers.aspx

La réunion se termine par un pot de l’amitié et la salle est libérée à 22 h.

 

Compte rendu rédigé par Florence G.

Repost 0
Published by choeurbio. - dans Infos
commenter cet article
18 juin 2013 2 18 /06 /juin /2013 16:51

Le jeudi 20 juin 2013 à 20h45 au Royal Palace de Nogent-sur-Marne, une soirée ciné-rencontre autour du film

PIERRE RABHI  Au nom de la terre

animée par Françoise Vernet, directrice de la fondation Pierre Rabhi.

http://www.royalpalacenogent.fr/images/films/pierre-rabhi.jpg
Pierre Rabhi est paysan, écrivain, penseur et un pionnier de l'agro-écologie en France. Engagé depuis 40 ans au service de l'Homme et de la Nature, il appelle aujourd'hui à l'éveil des consciences pour construire un nouveau modèle de société où « une sobriété heureuse » se substituerait à la surconsommation et au mal-être des civilisations contemporaines. Ce film retrace l'itinéraire d'un sage, du désert algérien à son expertise internationale en sécurité alimentaire.
"Ceux qui ne connaissent pas encore Pierre Rabhi (...) apprécieront de découvrir dans un documentaire sensible l'humilité et l'intelligence pénétrante de cet homme, qui trouve aussi dans le langage un terreau où épanouir une pensée empreinte de poésie".
(Le Monde)
Tarif habituel - cartes et contreparties acceptées
préventes ouvertes

Repost 0
Published by choeurbio. - dans Infos
commenter cet article
13 juin 2013 4 13 /06 /juin /2013 23:25

Une émission diffusée dans les Matins de France Culture le 12 juin  2013 et recommandée par Brigitte W.

C'est ici que ça se passe : Sommes-nous encore les chefs de nos assiettes ?

Repost 0
Published by choeurbio. - dans Infos
commenter cet article
21 mai 2013 2 21 /05 /mai /2013 23:14

Projection suivie d'un débat, du documentaire Pierre Rabhi au nom de la Terre, un film réalisé par Marie Dominique Dhelsing (1h40, 2013) le jeudi 20 juin à 20h45 au cinéma de Nogent-sur-Marne le Royal Palace.

Pierre Rabhi est paysan, écrivain, penseur et un pionnier de l'agro-écologie en France. Engagé depuis 40 ans au service de l'Homme et de la Nature, il appelle aujourd'hui à l'éveil des consciences pour construire un nouveau modèle de société où « une sobriété heureuse » se substituerait à la surconsommation et au mal-être des civilisations contemporaines. Ce film retrace l'itinéraire d'un sage, du désert algérien à son expertise internationale en sécurité alimentaire.

Repost 0
Published by choeurbio. - dans Infos
commenter cet article
15 mars 2013 5 15 /03 /mars /2013 14:05

Le Groupe Boucles de La Marne Transformons nos Territoires et son Ciné Débat Action Boucles&Bobines ont plaisir de vous inviter à une Soirée d'échanges sur le thème des villes en Transition.
 
 

« Les Villes en Transition »
 

le 23 Mars 2013 à 20h00, à l’Auditorium du Perreux/Marne,

62, avenue Georges Clemenceau 94170 Le Perreux

Entrée : Participation libre demandée pour couvrir nos frais de communication.
 

La projection du film « Transition 2.0 », sera suivie d’un débat et de présentations d’initiatives locales.

 

 

Repost 0
Published by choeurbio. - dans Infos
commenter cet article
15 mars 2013 5 15 /03 /mars /2013 13:56

L'association Colibris vous invite à rencontrer Pierre Rabhi et l'équipe de Colibris à l’issue de la projection, en avant-première, du film "Pierre Rabhi, au nom de la Terre".

C'est jeudi 21 mars à l’UGC Ciné Bercy, Paris 12e !


Encore quelques places disponibles, réservez votre billet dès maintenant sur le site UGC !

Deux séances sont prévues : 19h45 et 20h20.
Durée du film: 1h38.
UGC Ciné Cité Bercy : 2, cour Saint Emilion - 75012 Paris

D'autres avant-premières ont lieu en Île-de-France : le 22 mars aux 7 Parnassiens (Paris 14) et le 25 mars au Vox Odéon (Rambouillet, 78).



>>> Voir la bande-annonce du film

>>> Voir la page Facebook du film

 

Repost 0
Published by choeurbio. - dans Infos
commenter cet article
21 février 2013 4 21 /02 /février /2013 15:34

"CO2 mon amour" par Denis Cheissoux

Avec ses invités, CO2 mon amour cherche à savoir s'il est possible de rendre plus "verte" la PAC 2013.

Pour écouter cette émission :

http://www.franceinter.fr/emission-co2-mon-amour-qu-en-est-il-du-verdissement-de-la-pac

En complément, une action "meet your deputy" :

http://gomad.fr/

Repost 0
Published by choeurbio. - dans Infos
commenter cet article
5 février 2013 2 05 /02 /février /2013 14:05

Le Commissaire européen à l’Agriculture, Dacian Ciolos, a lancé mardi une offensive contre les OGM avec l’ouverture d’une consultation pour demander aux Européens s’ils veulent le développement d’une agriculture biologique.

Les 500 millions de consommateurs de l’UE sont invités à se prononcer sur un questionnaire mis en ligne par la Direction générale Agriculture et développement rural a l’adresse suivante :

http://ec.europa.eu/yourvoice/ipm/forms/dispatch?form=orgagric2013&lang=fr

La consultation, ouverte jusqu’au 10 avril 2013, est « anonyme ».

Elle souligne que le terme biologique signifie « sans OGM », demande si cela est une raison du choix des produits biologiques, si les animaux d’élevage bio doivent être nourris avec des produits issus de l’agriculture biologique et interroge sur le rôle de l’étiquetage. Cette consultation pose la question de la coexistence des OGM et de l’agriculture biologique, et de l’impact des nouvelles règles d’étiquetage. « L’agriculture biologique n’utilise qu’une partie relativement limitée de la superficie agricole de l’Union européenne --environ 5 %-- mais ce secteur est en pleine expansion du fait d’une demande en croissance constante », soulignent les services de Dacian Ciolos.

Relance du débat

Cette initiative devrait relancer le débat sur les autorisations de culture des OGM dans l’UE, qui sont de la compétence du commissaire chargé de la Santé et des Consommateurs. Deux OGM seulement ont été autorisés à la culture : la pomme de terre Amflora développée par le groupe BASF et le maïs MO810 du groupe Monsanto. Mais plusieurs pays, dont la France, ont interdit la culture de ce maïs OGM sur leur territoire. La Commission européenne pourrait donner son aval à la culture de sept autres OGM --six maïs et un soja-- mais elle considère que l’état des débats au sein de l’UE ne se prête pas à une telle décision. Le processus d’évaluation pour les demandes d’autorisation de culture et de commercialisation d’OGM se déroule en quatre temps : consultation de l’Autorité européenne de sécurité des aliments (EFSA) sur les risques pour la santé, demande d’autorisation aux Etats sur la base d’un avis favorable de l’EFSA, procédure d’appel si aucune majorité qualifiée ne se dégage entre les Etats. Enfin, si cette situation perdure, la décision finale revient à la Commission européenne. A ce jour, l’EFSA n’a jamais rendu un avis négatif, et aucune majorité qualifiée n’a jamais été trouvée entre les Etats pour interdire ou autoriser un OGM.

Repost 0
Published by choeurbio. - dans Infos
commenter cet article
5 février 2013 2 05 /02 /février /2013 13:44

Madame, Monsieur,

Nous avons une occasion unique de stopper la disparition dramatique de millions d'abeilles, mais tout repose sur votre député.
Demandez-lui dès maintenant de signer la proposition parlementaire contre les insecticides tueurs d'abeilles.
Pour préserver les pollinisateurs et la biodiversité.

Le phénomène de disparition des abeilles est en train de prendre un tour dramatique.
Les derniers chiffres de l'Institut de recherches publiques FranceAgrimer, dépendant directement du Ministère de l'Agriculture, sont effarants :
Plus de 1 000 colonies d'abeilles sont décimées en France... CHAQUE JOUR !
En seulement 6 ans, le nombre d'apiculteurs aurait chuté de plus de 40 % ! Et ce serait « directement corrélé à la disparition des abeilles » d'après France Agrimer 1.
C'est une véritable révolution silencieuse et tragique que nous sommes en train de vivre.
La majeure partie de ce que nous cultivons aujourd'hui et consommons au quotidien est en danger : tomates, courgettes, melon, pastèque, fraises, pommes, abricots, cassis, mûres, choux, oignons, poivrons, poireaux, persil, tournesol...

Les abeilles ne font pas uniquement du miel. Elles sont une humble et gigantesque force de travail, pollinisant 80 % des plantes à fleurs sur terre, et près de 90 % des plantes que nous cultivons. Il n'existe aucune alternative, ni technique, ni scientifique, pour les remplacer 2.

Sans elles, c'est l'alimentation de toute la population qui est menacée ! Sans parler de millions d'espèces d'insectes, d'oiseaux et de mammifères qui dépendent directement de ces plantes pour se nourrir.
Ce déclin catastrophique des abeilles est un phénomène complexe. Mais parmi les multiples facteurs qui joueraient un rôle dans cette hécatombe, il y en a un – majeur, décisif – qui est aujourd'hui clairement identifié et dénoncé par plus d'une quarantaine d'études scientifiques menées à travers le monde depuis plus de dix ans 3.
Il s'agit d'un groupe d'insecticides utilisés massivement sur les cultures : les néonicotinoïdes.
Ce sont des variétés de pesticides systémiques, c'est-à-dire qu'ils sont mis sur la graine de la plante, et lorsque celle-ci poussera, elle suintera des composants chimiques à forte dose qui ne laissent aucune chance aux insectes quels qu'ils soient.
Les hécatombes ont commencé, et progressivement augmenté dans les années qui ont suivi l'apparition de ces nouveaux pesticides sur le marché, dans les années 1990. Et les populations d'abeilles augmentent là où ces produits ont été interdits.
Les preuves à charge contre ces pesticides ultra-nocifs sont accablantes, et pourtant...
Sous la pression des grands groupes agrochimiques, Bayer, Syngenta, Dow Chemical ou Monsanto, ils continuent à être autorisés, commercialisés et utilisés massivement dans les champs, - tuant ainsi des millions d'abeilles chaque année 4.
C'est pour couper court à cette situation dramatique que la députée Laurence Abeille (la bien-nommée !) a déposé une proposition de résolution pour interdire immédiatement les pesticides néonicotinoïdes dangereux pour les abeilles.
Si cette résolution était adoptée par l'Assemblée Nationale, des millions d'abeilles seraient sauvées, permettant ainsi la préservation de l'écosystème et de l'alimentation des générations futures 5.
Plusieurs de ses collègues soutiennent déjà l'initiative de Laurence Abeille, mais si nous ne faisons pas immédiatement et massivement pression sur les députés pour qu'ils co-signent cette proposition, elle sera rejetée.
De leur côté, les lobbys de l'industrie des pesticides sentent l'étau se resserrer. Et ils font des pieds et des mains pour que leurs produits continuent à être vendus : ils brandissent de pseudos arguments scientifiques pour prouver qu'on n'a pas d'autre choix que d'utiliser leurs poisons, ils prédisent des licenciements massifs si leurs produits étaient interdits...
Ils sont en passe de bloquer la proposition de Laurence Abeille à l'Assemblée Nationale.

C'est pour cela que je vous demande d'interpeller dès à présent le député de votre circonscription, afin de lui demander de cosigner cette proposition de résolution.
C'est très simple, il vous suffit de suivre ce lien :
http://www.pollinis.org/petitions/proposition_Laurence_Abeille.php
Et s'il vous plaît, transmettez cet email à vos contacts pour leur demander de faire pression à leur tour sur leur député pour qu'il co-signe la proposition de résolution pour mettre fin à cette hécatombe.

Pour peser dans la balance face aux multinationales agrochimiques, la mobilisation doit être massive. Il faut que chaque député reçoive des milliers de messages provenant de citoyens électeurs de sa circonscription.

Nous devons donner le plus d'ampleur possible à cette action primordiale (ce n'est pas tous les jours qu'une députée se positionne aussi franchement dans le combat pour sauver les abeilles !).

C'est pour cela que toute l'équipe de Pollinis a travaillé d'arrache-pied pour recenser les noms, les emails et les circonscriptions de chacun des 577 députés qui siègent à l'Assemblée nationale, pour que vous n'ayez plus qu'à mettre votre nom et qu'un email soit envoyé directement à votre député.

Pour envoyer votre email à votre député, cliquez ici.

Et s'il vous plaît, juste après avoir signé, transmettez cet email à vos amis pour qu'ils interpellent eux aussi leur député. Seule une mobilisation massive des citoyens pourra décider les députés de tous bords politiques à cosigner cette proposition de résolution.

Je compte sur vous !
Merci d'avance,

Nicolas Laarman
Délégué général - Pollinis
Conservatoire des Fermes et de la Nature

SOURCES ET COMPLÉMENT D'INFORMATIONS :

(1) FranceAgrimer – Etablissement National des Produits de l'Agriculture et de la Mer :
Audit économique de la filière apicole française – Septembre 2012
http://www.franceagrimer.fr/Actualites/node_22291/Audit-economique-de-la-filiere-apicole-francaise/%28filiere%29/983/%28nodeActu%29/985

(2) Global Honey Bee Colony Disorders and Other Threats to Insect Pollinators :
http://www.unep.org/dewa/Portals/67/pdf/Global_Bee_Colony_Disorder_and_Threats_insect_pollinators.pdf

PNUE : les abeilles menacées d'extinction, l'humanité met en cause son avenir : http://www.un.org/apps/newsFr/storyF.asp?NewsID=24688#.UP2311HWnrk

(3) 47 études qui condamnent les néonicotinoïdes : http://www.pollinis.org/spip.php?page=article&id_article=74

(4) Le futur des abeilles est-il entre les mains du lobby des pesticides - Corporate Europe Observatory, European Beekeeping Coordination - Novembre 2010 : http://bee-life.eu/fr/doc/151/

(5) Assemblée Nationale – N° 300 : Proposition de résolution relative à la préservation des insectes pollinisateurs et à un moratoire sur les pesticides de la famille des néonicotinoïdes et des phénylpyrazoles : http://www.assemblee-nationale.fr/14/propositions/pion0300.asp

Repost 0
Published by choeurbio. - dans Infos
commenter cet article
5 février 2013 2 05 /02 /février /2013 08:46


Communication de l'amap Ile de France :
 

La nouvelle séance ciné amap est annoncée !

Grâce au soutien de nos partenaires et de notre invitée, Marie-Monique Robin, ce sont deux soirées que nous vous proposons.

Rendez-vous le mercredi 6 février à 20h30 pour inaugurer le 1er ciné amap au cinéma Chaplin-Denfert, place Denfert-Rochereau dans le 14e,

Et rendez-vous le jeudi 7 février à 20h30 pour signer la  7e séance au Chaplin-Saint Lambert.

Nous nous réjouissons par avance d'y accueillir la réalisatrice qui nous fait l'amitié d'accepter notre double invitation dans le marathon qu'elle mène depuis la sortie du documentaire en octobre dernier.

Pour mémoire, Marie-Monique Robin c'est Le monde selon Mosanto, en 2008 et Notre poison quotidien, en 2011, parmi tant d'autres oeuvres (Toute l'actualité de la documentariste sur  http://www.m2rfilms.com/)

Tous les détails sont dans ce document : lien

Repost 0
Published by choeurbio. - dans Infos
commenter cet article

Amap ChœurBio

Blog de l'Amap ChœurBio de Nogent-sur-Marne et du Perreux-sur-Marne.   

Nous contacter :
amapchoeurbio@yahoo.fr

Vente et achat de paniers
(via le groupe Yahoo)
:
choeurbio@yahoogroupes.fr
et voir la page Intermittents du panier

Lieu de distribution :
Pavillon Trudelle
4, rue de la Mairie
Nogent-sur-Marne
Voir sur la carte

Horaires et planning de distribution
Tous les mercredis de 19h à 20h.
Voir le planning de distribution

Pour tout savoir sur l'Amap ChœurBio,
consulter les Pages pratiques.

Recherche

Catégories